CATÉGORIES DE BLOG:
Rechercher sur le blog:
23
oct-2014

De l’Inde au Cambodge en passant par le Népal et la Thaïlande…

Non classé   /  

Namasté ! Namascar ! Soursdey ! 

Après 2 mois 1/2 en Inde isolés au milieu du Brahmaputre sur la belle Ile de Majuli en Assam et 3 semaines au Népal à chatouiller les sommets du Langtang, nous voici au Cambodge pour un nouveau projet très croustillant (bien plus que les sauterelles grillées)! 
 
Chaleur, couleurs et odeurs… Retour sur l’Inde et le Népal
De l’Afrique à l’Inde, nouveau continent, nouvelles expériences!
Nous atterrissons  à Delhi, en Inde, le 10 avril 2014 après une bref escale ressourçante en France. L’Inde est le premier pays ou nous n’avons pas de contacts préétablis dans le cadre du projet Globe Trot’Art. Nous posons nos bagages chez nos amis Marie et Dhiraj, et partons à l’exploration de la (très) grande ville de Delhi et à la rencontre des institutions culturelles et des artistes. Après quelques petits-fours à l’Alliance Française et la visite de Khoj (lieu de résidence d’artistes international), nous arrivons à Gati, lieu de répétition et de résidence pour les danseurs. Nous y faisons la rencontre du chorégraphe Rahul Goswami qui nous convie à une déambulation dans les rues de Delhi afin de filmer et photographier ses performances.
Par son biais, nous faisons la rencontre de Shilpika Bordoloi, danseuse et chorégraphe qui nous invite dans la région de l’Assam, au Nord Est de l’Inde, sur l’ile fluviale de Majuli, » l’Ile aux moines danseurs« . Une nouvelle collaboration débute autour de cette rencontre avec l’ambition d’implanter la résidence de l’artiste sur l’Ile et de l’aider à développer son réseau et ses créations. Shilpika Bordoloi nous laisse carte blanche et nous confie les clefs de la résidence pour un mois et demi. Nous imaginons et concevons Katha Yatra II, un bateau sur roues que nous construisons au milieu du marché afin d’ouvrir un espace d’échange autour de l’oeuvre.
Cette création artistique symbolise l’équilibre fragile entre terre et eau auquel sont confrontés les habitants de l’ile. Le bateau est à la fois symbole de voyage et peut être salvateur en cas de grosses inondations. Les maisons Mishing (communauté de l’ile), construites sur pilotis, possèdent toutes une barque qu’elles sortent pendant la mousson. Il est aussi utilisé pour la pêche, une des principales activités de l’Ile de Majuli. Le premier lien avec l’ile se fait par bateau et c’est aussi la seule connexion avec le reste de l’Assam et de l’Inde. Les barques sont également un symbole religieux pour les moines Satras. Le vélo est le moyen de transport privilégié utilisé pour voyager à travers l’ile… Avec la mousson et les inondations, les vélos se transforment doucement en bateaux… Le vélo est un tandem pour exprimer la dualité, le rapport à l’autre. Nous apprenons par la suite que c’est le premier tandem de l’ile…   Pour aller plus loin dans l’implantation de la résidence sur le territoire, nous imaginons une itinérance à travers les routes de l’ile à la rencontre des habitants à bord du bateau-vélo. La chorégraphe se joint au voyage, un réalisateur de films et un comédien sont associés au projet avec l’objectif de documenter ce voyage et de susciter l’échange. Une étudiante en sociologie embarque également dans l’aventure pour apporter son regard aiguisé…
La fin du mois de juin approche, nous reprenons le train pour la frontière népalaise puis rejoignons Kathmandu en bus. Après 34 heures de voyage nous voici sur les hauteurs de l’Himalaya, la tête au frais et les pieds sur terre. Niels nous y rejoint pour 15 jours de vacances et un trek dans la région du Langtang. Nous prenons tout de même le temps de rencontrer Ophélie, la directrice de l’Alliance Française de Kathmandu qui nous parle du paysage artistique népalais.
Juillet pointe déjà le bout du nez et un nouveau départ, pour l’Asie du sud ! Après un transfert par la Thaïlande, nous arrivons au Cambodge ou nous posons nos valises pour un mois 1/2 au cirque Phare Ponleu Selpak. Des missions bien précises nous y attendent: Hafid travaille sur construction/rénovation d’un bâtiment en lieu de résidence et de répétition pluridisciplinaire (cirque, théâtre, danse et musique) et principalement l’élaboration des plans et du cahier des charges. Tina travaille met en place un « coaching » personnel pour l’administrateur théâtre, musique et danse dont le poste vient d’être créé. On vous raconte tout ça bientôt !   Et puis il nous faudra refaire nos sacs à dos pour la Nouvelle-Zélande (septembre) et l’Amérique Latine (octobre)! Le voyage continue, les rencontres et projets aussi!
———–
Pour aller plus loin
Pour les détails croustillants, on vous en parle sur notre bloghttp://globetrotart.com/inde-delhi-assam-namaste-namascar/
Pour les détails professionnels et le bilan de l’Inde c’est par là: http://globetrotart.com/?page_id=778
Pour les photos c’est par là: http://globetrotart.com/le-projet-en-images/
Pour le témoignage audio sur allo la planète c’est par là: http://www.lemouv.fr/diffusion-3-jeunes-de-17-ans-seuls-en-iran
Et pour les articles de presse c’est par là: http://globetrotart.com/press/la-presse-en-parle/
————
Un petit retour sur le début de notre voyage
Voici des petites nouvelles du Burkina Faso avec le teaser de la création de « Nabi-bila » sur laquelle nous avions travaillés au mois de janvier et février et qui continue à faire son bout de chemin:  http://globetrotart.com/burkina-faso   Et nous sommes très fières de vous annoncer que l’Espace Baning’Art (Congo Brazzaville) frémit sous les pas des danseurs de DeLaVallet Bidiefono qui préparent la prochaine création de la compagnie sur le plateau que nous avons construits ensemble!
———–
Et après on fait quoi?  
Nous réfléchissons beaucoup à « l’après » en laissant des possibilités ouvertes pour poursuivre les collaborations débutées, en pourquoi pas en créer de nouvelles… Nous travaillons également à la transmission et au partage de ce voyage. Une exposition photographique et sonore scénographiée est en préparation pour la rentrée 2015, nous proposerons un « regard sur la création artistique » telle que nous l’avons rencontrée tout en questionnant les différents contextes de production des oeuvres. Cette exposition vous intéresse ou vous souhaitez la voir passer dans votre ville? N’hésitez pas à nous transmettre des contacts ou à nous en faire part!  

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Les commentaires sont fermés.

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec